Projet sweat classe relais

 

Dans le cadre des projets pédagogiques de la classe relais, Les élèves proposent à la vente un sweat personnalisé aux couleurs du collège de Montendre. Deux coloris sont disponibles : le gris et le orange, et les tailles vont du XS au XXL. Le prix du produit a été fixé à 16 € l’unité. Vous trouverez ci-dessous un bon de commande qu’il faut pouvoir retourner au collège au plus tard vendredi 12 avril pour que la commande puisse être passée pendant les vacances.

bon de commande sweat

Journée aéronautique à l’aérodrome de Montendre/Marcillac

La classe relais était chargée d’organiser la journée aéronautique pour les correspondant Anglais.

Nous sommes d’abord allés au réfectoire pour profiter du petit déjeuner de bienvenue.

Ensuite, nous devions charger les pique-niques dans le fourgon pour les emmener à l’aérodrome. En arrivant nous devions les décharger dans le hangar, mais nous avons eu un contre temps car la clé du club était cassée . Un des bénévoles a dû démonter la serrure.

Les anglais et les classes ULIS sont arrivés en bus et il ont visité les avions basés à l’aérodrome pendant que nous déchargions les pique-niques et installions les tables sur lesquelles nous avons reparti les cartons et le scotch nécessaires a la fabrication des fusées à eau que nous voulions faire ressembler au Concorde car cet avion a été dans l’histoire de l’aviation une collaboration franco britannique.

Après l’installation, nous avons eu le temps de visiter la base. Nous avons notamment vu un avion que ressemble  a un hélicoptère  parce qu’il a une hélice au dessus du cockpit et qu’on appelle un autogire.

Nous avons aussi vu une construction amateur d’un  avion qui dispose d’un plan canard.

Nous avons également vu une réplique d’un biplan de la première guerre mondiale aux couleurs de l’escadrille des cigognes et disposant une fausse mitrailleuse sur l’aile haute.

Le propriétaire du biplan nous a fait une démonstration de vol en emmenant une des deux profs d’anglais qui a beaucoup apprécié.

Après, nous avons procédé à la construction des fusées : Les élèves de la classe relais avaient en charge d’aider les anglais.
Christopher a aidé à découper des ailes et les placer correctement,
Axel a aidé à corriger la construction d’une fusée en découpant correctement les bouteilles,
Isus a aidé Norah en assemblant les bouteilles et en fixant les ailes de son avion,
Patrick a aidé Amélia et sa camarade à assembler les bouteilles et scotcher les ailes,
Matthys a aidé plusieurs groupes de la classe ULIS,
David a aidé un groupe à tracer et découper les ailes, puis les fixer sur les bouteilles.

Vers midi trente, nous avons fait la distribution des pique-niques. Une poche par élève plus un morceau de pain et un gobelet pour boire.

Après le repas, Nous avons procédé au lancement des fusées à eau. L’un après l’autre, les groupes devaient mettre de l’eau dans la bouteille arrière de la fusée. Elle était ensuite installée sur le lanceur et l’un des élèves devait pomper 4 bar de pression avec une pompe à vélo. L’autre élève pouvait alors tirer sur la goupille pour libérer la fusée après que nous nous soyons assurés que la sécurité du lancement était respectée.

Le tir le plus long a envoyé la fusée à plus de 60 mètres de distance. C’est un équipage féminin qui a donc remporté le concours. Chaque équipe est repartie avec un diplôme sur lequel figurait la distance du tir.

Pour finir, pendant que les élèves assistaient à de nouvelles représentations aériennes, nous avons rangé les table et balayé le hangar pour laisser la place aux avions qui devaient retourner dedans le soir.

Nous avons passé une très bonne journée, et en plus, il a fait beau.

Projet Equestre

A 08h30, nous avions rendez-vous au centre équestre du domaine du grand air de Chartuzac, où Caroline nous attendait pour passer la matinée avec les chevaux.

Nous nous sommes rendus aux box où les chevaux passent la nuit. Caroline nous les a présentés par leurs prénom et nous a détaillé les humeurs de chacun. Par exemple, Vanda nous a été présentée comme peureuse, et Caroline nous a mis en garde avec un autre cheval qui avait tendance à mordre.

Ensuite, Caroline nous a proposé de leur donner à manger avec du foin qui venait d’une botte déjà prédécoupée. Chaque portion servait à nourrir deux chevaux. Nous avons utilisé une fourche pour séparer les portions et les disposer du côté opposé à l’ouverture du box. Il fallait prendre soin de bien aérer le foin en le secouant. Nous sommes ensuite allés voir les différents types de granulés qui sont donnés aux chevaux. Il y avait par exemple du blé soufflé qui ressemblait à des corn flakes. Nous avons pu y goûter, et en fait, ça n’a pas de goût… Après avoir donné à manger aux 15 chevaux présents, nous en avons mené 5 au pré.

Il ne fallait pas les mettre tous au même endroit, car comme les humains, certains chevaux ne s’entendent pas entre eux. C’est pourquoi nous ne les avons pas emmenés tous en même temps. Pour les guider, nous devions leur passer un licol autour de la tête et utiliser la longe pour les garder auprès de nous car Caroline nous a précisé que nous devions rester en avant gauche du cheval et surtout pas derrière. Nous ne devions pas non plus le regarder fixement dans les yeux. Certains d’entre eux ont été habillés d’une couverture  parce qu’ils avaient été tondus, en particulier pour un cheval à cause d’une intervention qu’il a subie suite à une fracture de la hanche.

Après, vient le moment le plus attendu : la possibilité de monter des double poneys.

Caroline nous a attribué à chacun un double poney : Christopher devait monter Seven, Brand devait monter Rital, Matthys devait monter Oscar, et Patrick devait monter Alypso.

Nous somme donc allés les chercher dans leur enclos pour les préparer.

Nous les avons attachés à la barrière pour les brosser, leur curer les sabots et leur mettre l’équipement composé d’un tapis, puis de la selle et le filet ou sont accrochées les rennes.

On a un peu galéré à monter sur les chevaux car on n’était pas habitués, mais une fois dessus, on a pu commencer les exercices :

Dans un premier temps, les consignes consistaient à se tenir bien droit, à bien tenir les rennes et les mains posées sur l’encolure, à garder son calme, même si le cheval se mettait à trotter.

Pour bien avoir le cheval en main, nous devions d’abord le forcer à longer la barrière à l’intérieur du manège. Puis, Caroline nous a demandé d’accélérer le cheval pour le mettre au trot. Matthys a eu un peu de mal avec son cheval sans doute trop endormi, car il ne se mettait au trot que quand un autre cheval passait à côté de lui.

Nous avons ensuite fait un exercice qui consistait à slalomer entre des plots, puis nous devions nous diriger vers des lettres marquées sur les barrières. Nous avons terminé avec un loup touche touche. L’un d’entre nous était le loup et chaque fois qu’il touchait quelqu’un, il devenait loup lui aussi.

A la fin de la séance, nous avons rattaché les chevaux pour les desseller, nous les avons de nouveau brossé, et il était malheureusement temps de repartir. Les deux séances ont été beaucoup trop courtes, alors nous allons essayer d’y retourner…

Nous vous proposons, pour finir, un diaporama illustrant ce projet. Bon visionnage !

[Best_Wordpress_Gallery id= »16″ gal_title= »chouval »]

Projet Alimentation Classe Relais

L’activité selon Christopher :

Le matin on est arrivé et on s’est changé. On a été en salle de classe puis M. Baffard nous a distribué les  rôles et nous a dit avec qui on travaillait. Moi je travaillais avec Dorian-Pierre. On savait qu’on devait faire un gâteau au chocolat et aux cerneaux de noix. Ensuite, on a été en cuisine et on a été chercher les ingrédients. On a prit les ustensiles.  Monsieur Baffard nous a donné du chocolat qui était dans une boîte fermée par un cadenas. On a fait le gâteau, on l’a mis à cuire, on a fait la vaisselle, on l’a essuyée et on l’a rangée.

L’après midi, on a fait la crème anglaise, on l’a mise dans des verrines, on a mis des morceaux de gâteau et des cure-dents pour les tenir. On a fait la vaisselle, on l’a essuyée, on l’a rangée puis on a distribué les gâteaux aux professeurs qui participent à la classe relais et à Monsieur Magne. Monsieur Magne a presque tout mangé et on a mis les restes de gâteaux au secrétariat .

M.Leviel   :Histoire Géographie
Mme Chaudron : Français
Fillonneau : Anglais
Mme Ardouin : Physique Chimie
Mme Gengembre : Science et Vie de la Terre
Mme Gervais : CDI
La CPE : Mme Dytrych, et les surveillants
M. Magne : Le Principal Adjoint
Mme Calluaud et Mme Lhomedet : le secrétariat
M. Colas et M. Duchadeau : Les profs de l’atelier Habitat

Les retours des profs étaient très positifs. C’était très sympa de savoir qu’ils ont bien aimé. S’il y avait eu des retours négatifs, ça n’aurait pas été méchant, ça nous aurait aidé à améliorer ce qui n’allait pas.

L’activité selon Brand :

8h00 nous allons dans la salle de Monsieur Baffard. Je rencontre le professeur et d’autres élèves. Deux élèves nous rapportent une charlotte, des chaussures, une blouse. Ensuite  on se rend en salle de classe pour se mettre en binôme. Donc je suis avec Adrien, nous partons tous ensemble dans la cuisine pour préparer la pâte à beignets. Adrien me montre la salle pour les ingrédients, je prends la  farine, deux sachets de levure boulangère fraîche, du sel, de l’eau, du sucre, et de l’huile de friture. Je prends un verre doseur, je mesure mon eau, je mets mon eau dans une marmite puis je mets ma levure boulangère et une pincée de sel dans le tout. A côté je mets ma farine dans un saladier et je fais un puits pour ajouter mon eau salée. Je pétris ma pâte à la main jusqu’à ce qu’elle devienne flexible et  fasse des bulles. J’ai laissé reposer ma pâte pendant 4h30 sur le four pour qu’elle puisse gonfler. J’ai mis l’huile sur le feu pendant 20 minutes. Je prends deux cuillères à soupe puis je fais une forme de boule avec la pâte. Je laisse les beignets cuire quelques instants et je les mets sur un plateau de sucre. Ensuite, je les présente sur un autre plateau avec des serviettes en papier. Nous sommes allés présenter nos plateaux en salle des professeurs, mais à ce moment, ils n’avaient pas le droit d’y goûter. Nous avons commencé la distribution au secrétariat où se trouvaient Mme Calluaud, Mme Lhomedet et M. Magne qui nous a piqué 3 beignets, du pain d’épice et du brownie. M. Martin n’a pas pu en profiter car il n’était pas là. Nous sommes allés voir Mme Chaudron et M. Huguet, nous avons cherché M. Leviel et M. Fillonneau, mais ils n’étaient pas là. Nous sommes allés voir la prof de Physique Chimie, Mme Ardouin, puis la prof de SVT Mme Gengembre. Après, nous sommes partis voir la documentaliste Mme Gervais. En repartant, nous avons croisé une dame du ménage qui nous a pris un beignet. Enfin, nous sommes descendus à la vie scolaire pour distribuer aux surveillants et à la CPE Mme Dytrych. Pour finir, nous avons proposé ce qui restait aux profs d’atelier M. Colas et M. Duchadeau.

J’ai eu un bon retour des professeurs quand on a fait la distribution et les jours suivants aussi. Ca m’a fait très plaisir. Ca donne envie de recommencer.

L’activité en images :

Les recettes proposées : 

recettes-relais

English breakfast

Cette année encore, la SEGPA du collège a organisé un petit déjeuner anglais faisant intervenir le cours d’anglais de Mme Gay et l’atelier HAS de M. Baffard. Les élèves de 4ème SEGPA étaient chargés de la préparation de la salle, et les élèves de 3ème SEGPA se sont chargés de la préparation des plats.

Au menu : saucisses, bacon, haricots blancs et toasts pour la partie chaude, thé, café, lait, jus de pomme et jus d’orange pour les boissons, et scones, muffins au chocolat, pancakes, crème de citron, confitures et sirop d’érable pour la partie sucrée.

Les élèves devaient chercher des recettes sur Internet et dans des livres, et toute la préparation s’est effectuée à l’atelier HAS sur deux jours. Les classes de 4ème et 3ème SEGPA ont pu profiter du petit déjeuner, ainsi que quelques élèves de 5ème ayant gagné à une loterie organisée pour l’occasion. Le personnel de direction du collège était bien entendu convié à la manifestation.