Un petit pas pour le BIA

Cette année 2019, nous fêtons les 50 ans du premier pas sur la lune. On n’en est pas loin, mais c’est également à cette époque-ci que le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique a vu le jour. Le BIA forme les élèves à partir du collège aux rudiments de l’aéronautique.

Dans le cadre des activités BIA de 2019, l’aéro-club de Montendre/Marcillac et le collège Duménieu de Montendre se sont associés pour créer une plaque commémorative de cet événement, mais adaptée aux besoin de la formation BIA. L’objet a été imprimé en 3D et est disponible à l’aéro-club.

L’idée, c’est d’y associer les témoignages de personnes ou d’entreprises ayant un attrait avéré pour l’aéronautique ou le spatial. Le formulaire ci-dessous vous permettra d’apporter votre pierre à l’édifice 😉

Mon premier pas
Vous êtes...
Vérification

Le pou du ciel

Nouvelle acquisition de l’atelier BIA du collège Duménieu de Montendre : un pou du ciel !

L’appareil a été chargé quasi complet, l’atelier BIA 2020 aura la charge de tout ré-assembler. Il ne sera pas forcément question de chercher à le refaire voler, car cette réplique d’un avion dessiné par Henri Mignet en 1934 reste très délicat à piloter. Une fois le travail terminé, il devrait ressembler à ça :

Image issue du site pouguide.org

Journée aéronautique à l’aérodrome de Montendre/Marcillac

La classe relais était chargée d’organiser la journée aéronautique pour les correspondant Anglais.

Nous sommes d’abord allés au réfectoire pour profiter du petit déjeuner de bienvenue.

Ensuite, nous devions charger les pique-niques dans le fourgon pour les emmener à l’aérodrome. En arrivant nous devions les décharger dans le hangar, mais nous avons eu un contre temps car la clé du club était cassée . Un des bénévoles a dû démonter la serrure.

Les anglais et les classes ULIS sont arrivés en bus et il ont visité les avions basés à l’aérodrome pendant que nous déchargions les pique-niques et installions les tables sur lesquelles nous avons reparti les cartons et le scotch nécessaires a la fabrication des fusées à eau que nous voulions faire ressembler au Concorde car cet avion a été dans l’histoire de l’aviation une collaboration franco britannique.

Après l’installation, nous avons eu le temps de visiter la base. Nous avons notamment vu un avion que ressemble  a un hélicoptère  parce qu’il a une hélice au dessus du cockpit et qu’on appelle un autogire.

Nous avons aussi vu une construction amateur d’un  avion qui dispose d’un plan canard.

Nous avons également vu une réplique d’un biplan de la première guerre mondiale aux couleurs de l’escadrille des cigognes et disposant une fausse mitrailleuse sur l’aile haute.

Le propriétaire du biplan nous a fait une démonstration de vol en emmenant une des deux profs d’anglais qui a beaucoup apprécié.

Après, nous avons procédé à la construction des fusées : Les élèves de la classe relais avaient en charge d’aider les anglais.
Christopher a aidé à découper des ailes et les placer correctement,
Axel a aidé à corriger la construction d’une fusée en découpant correctement les bouteilles,
Isus a aidé Norah en assemblant les bouteilles et en fixant les ailes de son avion,
Patrick a aidé Amélia et sa camarade à assembler les bouteilles et scotcher les ailes,
Matthys a aidé plusieurs groupes de la classe ULIS,
David a aidé un groupe à tracer et découper les ailes, puis les fixer sur les bouteilles.

Vers midi trente, nous avons fait la distribution des pique-niques. Une poche par élève plus un morceau de pain et un gobelet pour boire.

Après le repas, Nous avons procédé au lancement des fusées à eau. L’un après l’autre, les groupes devaient mettre de l’eau dans la bouteille arrière de la fusée. Elle était ensuite installée sur le lanceur et l’un des élèves devait pomper 4 bar de pression avec une pompe à vélo. L’autre élève pouvait alors tirer sur la goupille pour libérer la fusée après que nous nous soyons assurés que la sécurité du lancement était respectée.

Le tir le plus long a envoyé la fusée à plus de 60 mètres de distance. C’est un équipage féminin qui a donc remporté le concours. Chaque équipe est repartie avec un diplôme sur lequel figurait la distance du tir.

Pour finir, pendant que les élèves assistaient à de nouvelles représentations aériennes, nous avons rangé les table et balayé le hangar pour laisser la place aux avions qui devaient retourner dedans le soir.

Nous avons passé une très bonne journée, et en plus, il a fait beau.

Retour sur l’APPM

L’APPM, l’Aéronautique, Pourquoi Pas Moi ? Manifestation organisée le 6 octobre dernier par l’aéro-club de Montendre/Marcillac, avait pour but de réunir des professionnels du domaine pour informer les jeunes des établissements alentours.

Des élèves du collège de Montendre étaient forcément là, et le simulateur de l’atelier BIA aussi pour démonstration.

Petit retour en vidéo sur la manifestation :

Le simulateur en phase terminale :)

On a trouvé un petit coin inexploité au collège tout à fait désigné pour installer la toile écran. M. Rambeau nous a confectionné de solides supports de plafond pour l’y suspendre. Merci également pour le support des projecteurs.

Nous avons consommé un peu de matériel de techno. Merci M. Pirez de nous avoir prêté l’imprimante 3D : Après modélisation sous Blender, nous avons imprimé les 26 crochets nécessaires au maintien de la toile.

Après de longues heures de calibration, l’affichage est enfin à la hauteur de nos espérances, malgré le coût supplémentaire que va engendrer l’enregistrement du logiciel qui permet le calibrage des images sur écran courbe. Mais au final, le jeu en valait la chandelle. Les élèves du BIA vont pouvoir mieux comprendre beaucoup de notions liées à l’aéronautique !

Projet Escape Game BIA

Cette année, les élèves de 5ème en initiation à l’aéronautique planchent sur un projet d’escape game dédié au BIA.

L’idée, c’est de proposer plusieurs ateliers pour qu’une classe entière puisse être concernée. Nous avons donc conçu 4 ateliers principaux et un atelier Jocker pour diviser la classe en groupe de 4 ou 5 élèves maximum.

Chaque groupe se voit attribué une mission : trouver une information qui, mise en commun avec les autres, permettront de mettre en lumière un événement de l’histoire de l’aéronautique. Il faut donc trouver l’événement en question, la date, le ou les pilote(s) concerné(s), et enfin l’appareil utilisé.

Chaque groupe aura à sa disposition divers objets qui mettront leur observation et leur logique à contribution. Toutes les épreuves tournent globalement autour du module NSR (Navigation, Réglementation et Sécurité) du BIA. Ainsi, il faut avoir certaines notions de localisation (longitude et latitude) pour lire une carte, savoir trouver des informations sur une carte VAC, connaitre son alphabet international et savoir interpréter les informations de certains instruments de vol.

Nous avons adapté des plans et utilisé l’imprimante 3D de la classe de technologie pour créer un cryptex et un système de boite dont l’ouverture fait appel à un labyrinthe en 3D. Ces deux objets ont ensuite été peints par la prof d’Arts Plastiques. D’autres objets pourront être confectionnés en fonction des besoins des différents projets escape game du collège. Nous avons également créé des QR codes qui servent à lire certaines informations. 

Nous avons fait faire quelques tests avec des profs ou certains élèves, et nous serons bientôt prêts à proposer l’activité à une classe entière. Nous avons estimé le temps nécessaire à la résolution des énigmes à une demi-heure. Ca nous laisse un peu de temps pour le briefing de début et le débriefing après que le temps soit écoulé.

Prochaine étape : Adapter les énigmes pour qu’elles soient évolutives afin que les différentes classes n’aient pas le même événement à trouver et pour qu’elles ne se passent pas les fonctionnements des objets…

L’Aéronautique, Pourquoi Pas Moi ?

Le secteur de l’aéronautique est particulièrement dynamique dans notre région et offre de nombreuses opportunités d’activités de loisirs et de métiers.Dans le cadre du « parcours Avenir », les élèves et enseignants de l’académie de Bordeaux sont invités le samedi 6 octobre 2018 à venir découvrir ses emplois et formations lors d’une journée organisée à l’aéro-club de Montendre Marcillac.

Au cours de cette opération, les élèves inscrits auront à renseigner un QCM dont les réponses seront à trouver sur les stands des différents partenaires. A l’issue, ils pourront gagner un vol de découverte.

Pour les élèves âgés, à la date du concours, de 14 ans ou plus, l’inscription au concours devra être faite avant le 03 octobre auprès de M. Coulange.