Sur les traces d’un déporté, jour 2

Sur les traces d’un déporté, jour 2

Après une mise en route très efficace, nous sommes partis du Futuroscope à 7h30, comme prévu. La traversée de Paris s’est déroulée sans encombre, ce qui nous a laissé tout le temps nécessaire à la visite du mémorial de Compiègne.

Après quelques explications sur les fonctionnalités du camp pendant la guerre, dossier en main, nous avons pu arpenter les salles configurées dans les trois derniers bâtiments que compte désormais le lieu, en plus du bâtiment abritant le tunnel ayant offert la liberté à une centaine d’internés et de la réplique de la chapelle dans laquelle beaucoup d’entre eux ont pu chercher refuge.

De nombreux témoignages sous forme audio, vidéo ou manuscrite nous ont permis de mieux comprendre les conditions dans lesquelles les déportés sont arrivés de toute la France, des conditions dans lesquelles ils ont vécu dans le camp compte tenu de leur statut, et de l’angoisse qu’ils ont pu ressentir quand Radio Barbelé annonçait un départ pour l’Allemagne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *